Intranet

Espace membres

prière de l’atelier justice décembre 2022

Ce mois-ci, elle nous est proposée par Guillaume, avocat au barreau de Versailles et membre de l’atelier des 4 vents. Belle fête de Noël à tous et rendez-vous en 2023 !

« Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.

Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.

Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;  elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :

Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »

Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse,

 mais il ne s’unit pas à elle, jusqu’à ce qu’elle enfante un fils, auquel il donna le nom de Jésus. »

(Mt 1, 18-24)

En cette période qui nous conduit à Noël, prenons le temps de prier et d’établir un dialogue avec Saint Joseph, que la liturgie évoquera dimanche prochain, 4ème dimanche de l’Avent.

Car si Joseph est le père adoptif de Jésus, il ne se réduit pas à cet aspect « juridique ». En parallèle de Marie, il est lui-aussi dans une écoute et une disponibilité totale à la Parole qui lui est adressée. Ajusté à cette Parole, il est juste.

Il est le modèle de l’homme juste qui, en parfaite harmonie avec son épouse, accueille le Fils de Dieu fait homme et veille sur sa croissance humaine. Son exemple est une invitation à accomplir avec fidélité, simplicité et modestie, le rôle que la providence nous a confié.

Il a choisi le silence, un silence empreint de contemplation du mystère de Dieu, dans une attitude de disponibilité totale au dessein de Dieu. Ce silence n’est pas un vide intérieur mais la marque de la plénitude de la foi qu’il porte en lui, qui guide chacune de ses pensées et actions.

Il nous aide à cultiver le recueillement intérieur, pour accueillir et conserver Jésus dans notre vie, et agir avec discernement dans des situation inattendues, complexes et souvent difficiles.

Il nous aide à apprécier la beauté d’une vie simple, de travail.

Et si, professionnellement le découragement ou le dégoût nous envahissent, remémorons-nous la foi de Saint Joseph, son amour simple et sincère.

Sollicitons l’intercession de saint Joseph pour imiter ses vertus et son élan, demandons-lui la grâce de la foi.

« Laissons-nous contaminer par le silence de Saint joseph »

Amen.

Source d’inspiration : Saint Joseph, l’homme du silence – par Benoit XVI aux éditions Peuple Libre ; collection l’Evangile de la Vie. On peut aussi lire facilement, via Internet, la belle méditation du Pape François sur les trois songes de Joseph.
Illustration: statue de la chapelle St-Joseph de la cathédrale de Nice (licence accordée à Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International).