Intranet

Espace membres

Marcher ensemble pour une Terre Solidaire

Un appel de mon ESCR qui m’a fait bouger

En 2019, l’ESCR de la CVX Loire-Océan m’a demandé de représenter la Communauté Régionale dans l’équipe diocésaine du CCFD-Terre-Solidaire à Nantes, et l’année suivante une compagne de Saint-Nazaire, Yvanne, a été appelée pour que nous soyons en binôme.

Donateur régulier (depuis plus de trente ans) mais un peu « machinal », je m’étais réjoui en 2011 d’apprendre que la CVX s’engageait dans la collégialité du CCFD-Terre-Solidaire, aux côtés d’une trentaine d’autres Mouvements et Services d’Église (MSE), mais ça restait un peu extérieur à ma vie. Cet appel m’a fait bouger spirituellement, il est venu en cohérence avec ma lecture récente des encycliques Laudato si’ et Fratelli Tutti. Il me provoque aussi à être plus attentif aux informations  que je recevais depuis des années sans trop les approfondir.

Quand « nous sommes tous frères » devient concret

Je n’étais pas engagé directement dans l’action du CCFD-Terre-Solidaire, et ne le suis pas davantage aujourd’hui, mais les rencontres avec les personnes engagées et avec des représentants d’autres MSE dans le diocèse, deux ou trois fois par an donnent du sens à mon soutien financier. Elles m’interpellent aussi davantage sur la traduction concrète de cette belle idée un peu abstraite : « nous sommes tous frères ».

Le pape François nous rappelle que tout est lié, et que la conversion écologique et la fraternité coulent d’une même source. Cela exige de nous (de moi d’abord) non seulement des efforts de partage matériel, mais aussi une prise en compte de la dimension « solidaire » dans chacun de nos gestes quotidiens et de nos engagements.

Un exemple terre-à-terre : dans une journée de formation, je découvre l’action d’associations de pêcheurs sénégalais, soutenues par le CCFD-Terre Solidaire, pour préserver les ressources locales en poisson, en concurrence donc avec la pêche industrielle par des bateaux venant d’Europe, pour nourrir nos poissons d’élevage (*). Cela illustre pour moi l’impact de notre société sur la vie d’autres êtres humains et renforce des choix que j’avais déjà un peu tendance à faire comme consommateur.

(*) Pour des précisions voici un lien vers un article de 2020 dans Faim et Développement Magazine :

http://ccfd-terresolidaire.org/nos-publications/edm/2020/313-juin-2020/senegal-les-usines-de-6640

Cet exemple me rend également plus convaincu de la cohérence de l’action du CCFD-Terre Solidaire : accompagner les organisations qui se sont créées localement plutôt que d’envoyer des volontaires faire le travail « pour les pauvres ». Et quand je relis le numéro 169 de Fratelli Tutti, je comprends pourquoi il est important que la CVX soit présente dans la collégialité, pas nécessairement pour « faire » mais pour apporter son éclairage ignatien et pour s’enrichir de l’écoute des questions et des actions des autres.

 

Accompagner le CCFD-Terre Solidaire / ou être solidaire du CCFD-Terre Solidaire / ou être compagnon du CCFD-Terre Solidaire

La cohérence m’apparaît aussi avec le travail d’accompagnement spirituel mutuel que nous vivons en Communauté Locale : je ne décide pas ce qui est bien pour mon compagnon, je ne participe pas directement à sa mission, mais l’écoute et l’interpellation dans la durée me rendent davantage solidaire de ses engagements, et m’interrogent sur les miens.

Être représentant de ma région CVX au CCFD-Terre Solidaire diocésain, c’est aussi transmettre à la Communauté Régionale les informations sur les actions locales, et permettre à des compagnons d’y participer :
– en septembre dernier à Saint-Nazaire, une journée d’animation était proposée pour célébrer les 60 ans du CCFD-Terre Solidaire, Yvanne s’est impliquée dans l’organisation, en faisant appel à d’autres membres de la CVX ;
– le 27 novembre, une journée sur l’épargne solidaire est co-organisée à Nantes par le CCFD-Terre Solidaire et l’Action Catholique des milieux Indépendants (ACI). En journée régionale j’ai relayé l’invitation.

Par ailleurs, j’ai eu l’occasion d’entrer en relation avec des compagnons CVX qui sont aussi en lien avec le CCFD-Terre Solidaire dans d’autres régions, sous des formes diverses. Nos partages ont été déjà un enrichissement et une source de découvertes. Ces échanges ont augmenté mon désir de communiquer plus largement dans notre Communauté les richesses de cette façon de « tricoter » des liens en Église autour de la Solidarité Internationale.

Le CCFD-Terre Solidaire célèbre donc en 2021 son soixantième anniversaire, l’engagement de la CVX dans la collégialité date de dix ans, et le thème de Marseille 2021 résonne très fortement avec ceux des deux dernières campagnes de Carême du CCFD-Terre Solidaire. Élargir les liens avec les autres MSE dans la collégialité du  CCFD-Terre Solidaire, voilà mon souhait pour chaque région CVX si possible, je le vois comme un beau moyen de vivre la fraternité à laquelle nous invite notre pape.

Jean-Yves DURILLON (Nantes)

le 24 novembre 2021

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer